La Renaissance – Partie 1

Comme tu joins tes deux mains pour prier, ton ciel et ta terre se joignent pour aimer. 

J’ai entendu ces paroles intérieurement lors d’un accompagnement et elles sont venues directement toucher la profondeur de mon âme. C’était comme un rappel qu’il n’y a pas de réelle distance entre ciel et terre. La seule distance est celle façonnée par nos propres pensées. Quand j’ai vraiment ouvert les yeux, j’ai réalisé que le ciel était en moi. J’ai découvert les beautés innombrables de mon cœur et celles qui sont dans le cœur de chacun.

Pas à pas, répondant à l’appel incessant de mon cœur, je me suis mise à l’écoute de cette petite voix à l’intérieur qui me guidait vers les bonnes personnes, les bons endroits, pour m’éclairer au bon moment. J’ai consciemment choisi de me transformer et de me retrouver. Cela prend du courage pour entreprendre une démarche intérieure, mais j’avais au fond de moi la certitude propulsante qu’elle serait créatrice d’un réel changement de vie.

Progressivement, j’ai appris à lâcher prise, à faire confiance. Plus je me suis dégagée de mon passé, plus j’ai retrouvé la clarté. En me confiant à plus grand, je me suis ranimée, découvrant ma foi en moi et en la vie. Dieu étant de plus en plus maître d’œuvre sur ma route.

Ce que je m’apprête à vous partager me donne l’occasion de rendre grâce à la vie et à la bonté cosmique. Mon plus grand souhait est qu’il se dépose de l’espoir, de l’amour et de l’éveil dans le cœur de tous ceux qui liront ce qui suit.

La Renaissance

Quand une douce lueur vient nous rejoindre jusqu’au fond de l’abîme. Quand on ne sait plus et qu’une main se tend pour nous aider à voir plus clair, à nous remettre debout.

Quand notre cœur s’est givré par les blessures de notre vie et qu’un mot, un geste, un regard rempli de vérité nous redonnent notre dignité et nous fait sentir que nous sommes vraiment aimés.

Quand rassurés, nous pouvons lâcher prise et oser à nouveau l’espérance.

Quand nous risquons nous aventurer sur le chemin de la guérison et soulever le voile de l’inconscience, la lumière du soleil entre en nous et vient nous rejoindre exactement là où nous en avons besoin.

Se peut-il que là où j’ai été blessé, se trouve un trésor caché… une clé pour ouvrir en moi l’écho de ma conscience, un rappel à qui je suis?

Se peut-il que lorsque je m’égare, m’éloigne de moi, la vie me rappelle encore une fois?

Nous avons tous de grands rendez-vous. Sur le chemin, ils sont parfois marqués par des pierres, des épines ou des gouffres pour mieux nous rappeler qui nous sommes et pourquoi nous y sommes.

La Renaissance, un processus naturel de la vie

La nature nous enseigne. L’arbre qui perd ses feuilles à l’automne vit le détachement et la mort à une étape. L’hiver l’amène au dénuement. C’est comme si toutes ses forces étaient concentrées à l’intérieur… et puis voilà qu’arrive le printemps avec les chauds rayons de soleil. La vie renaît.

Nous sommes tous émerveillés par la force de la vie des premiers bourgeons. La renaissance fait encore une fois son œuvre. Nous voyons apparaître les premières feuilles, les fleurs, et puis des fruits, prêts à être cueillis.

Dans toutes ces renaissances accompagnées et celles que j’accompagne quotidiennement, je suis témoin de la richesse inouïe de la vie en chacun. Peu importe l’épreuve, la traversée, lorsque nous nous abandonnons à ce grand processus évolutif de la vie, nous rencontrons toujours un joyau déposé là, au cœur de la souffrance. Dans tous les deuils de la vie, il y a un peu plus de vie cachée à l’intérieur.

Que ce soit une perte d’emploi, une séparation ou un divorce, le processus du vieillissement, la maladie ou la perte d’un être cher, nous avons tous à vivre des deuils. Ces grands détachements sont comme un courant qui nous ramène vers l’intérieur pour nous reposer sur la berge de notre cœur, là où notre Être nous attend patiemment, le gyrophare allumé pour éveiller notre conscience.

De l’espoir, il y en a! L’humanité s’éveille de plus en plus! Tout est mis en œuvre, particulièrement en ces temps-ci, pour ce grand éveil de conscience. Nous ne pouvons plus circuler dans la vie, endormis par nos mécanismes inconscients, nous épuisant dans cette course aux faux bonheurs qui fanent l’âme et nous meurtrissent. Chacun est rappelé à lui-même. Chaque Un est appelé à rentrer « à la maison », invité à retrouver ce grand potentiel divin qui l’habite.

Comme l’a si bien dit Marianne Williamson :

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question : « Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux? » En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être? 

Vous êtes un enfant de Dieu. Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres. Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus : elle est en chacun de nous, et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. »

Dans les renaissances je travaille avec le souffle, cet ami si précieux. Le souffle… le creuset même de la vie. Nous arrivons sur la Terre dans un grand inspir et nous quittons sur un expir. Lorsqu’un événement stressant ou blessant survient dans notre vie, qu’arrive-t-il? Nous arrêtons de respirer ! Combien de personnes vivent « en apnée », se coupant ainsi de leur plein potentiel? Tout s’inscrit dans nos corps : les retenues, les blocages et les traumatismes figent notre structure. Le souffle s’est bloqué par les mots non exprimés, la gorge s’est nouée, les émotions se sont comprimées et le cœur s’est refermé.

La renaissance est un processus de grandes respirations conscientes qui permet de retourner à la source même des blocages pour déloger, déverrouiller ces fermetures dans nos corps. Quand nous respirons ainsi, nous permettons au grand souffle de la Vie de circuler en nous à nouveau, telle une rivière d’énergie, sans barrage. Alors il nous est accessible de retrouver notre potentiel inné ; de nous ouvrir davantage aux possibilités lumineuses et créatrices qui sont enfouies à l’intérieur de nous. (Lire la suite…)

Chapitre écrit par Marie Soleil, paru dans le livre Ma vie après ta mort de Marjolaine Caron

Publicités

4 réflexions sur “La Renaissance – Partie 1

  1. A reblogué ceci sur Anik Laperleet a ajouté:
    Régulièrement je m’abandonne dans des Renaissances à ce contact avec ma vérité et je plonge et je vais plus loin encore à la découverte de mon Essence. Avec patience, amour et humilité, j’apprends aussi à accompagner. Un privilège.

    J'aime

  2. Existe-t-il Marie, un mot plus grand, plus rond, plus plein, plus proche, plus plein d’élan, plus scintillant, plus lumineux que le mot merci ?
    J’ai envie de te dire avec mes mots : « Quand je te lis, je me reconnais, c’est le Présent que tu offres. Quand je te lis je ressens l’âme-sœur qui écrit droit aux cœurs. Quand je te lis je grandis. »
    Christine, dont le lien m’a été offert par Patrick, toujours très inspiré

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour ma chère Christine,
      Je viens de découvrir ton commentaire sur mon site web et je suis heureuse qu’il te rejoigne ainsi.
      Les âmes se parlent par les mots et au-delà des mots, au-delà des distances aussi, car dans le coeur, il n’y a pas de distance.
      On se touche d’étincelles, d’amour et d’espoir en grands battements de coeur … Je te remercie de ton message touchant et riche de sens.
      Que le meilleur soit pour toi!
      Si tu fais partie de Facebook, tu peux m’y retrouver et j’y publie souvent des éléments lumineux. À toujours dans le coeur! Marie Soleil xxx

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s